Yvan, camelot du Journal de rue de l'Estrie

Mission et champs d’action

Fondé en 1999, le Journal de rue de l’Estrie est un organisme à but non lucratif. Sa mission : la réintégration progressive à l’emploi ou la remise en action de personnes en situation de précarité, d’exclusion ou vivant des difficultés psychosociales. Il incarne une solution directe et concrète pour lutter contre les inégalités et favoriser l’inclusion sociale.

Cet objectif se matérialise grâce à la production et la vente d’un journal communautaire bimestriel dont les activités permettent le développement de l’autonomie et le sentiment d’appartenance à la communauté.

Ainsi, selon un horaire établi (voir Points de vente), chaque exemplaire est vendu 3 $ aux portes de généreux commerçants ayant accepté d’accueillir les camelots du Journal de rue. La moitié de cette somme, en plus des pourboires s’il y a lieu, revient directement au camelot.

Apports à la société

D’abord qualifié d’outil d’intervention, le Journal de rue est une porte de référencement vers les ressources appropriées aux besoins de la personne. Il lui offre accueil et soutien dans l’atteinte de ses objectifs de vie dont celui de la recherche d’emploi ou d’un retour aux études.

Pour le camelot, le Journal de rue représente bien plus qu’un revenu d’appoint. Il s’agit d’un moyen lui permettant de briser l’isolement, de rétablir une saine routine de vie et de regagner confiance en lui. Il constitue également une vitrine à travers laquelle le camelot est libre de s’exprimer. Accompagné par le service d’intervention du Journal, il y publiera des poèmes, des dessins, des articles de tous genres ou s’impliquera simplement dans le comité de production.

Pour la communauté, outre la réinsertion sociale et professionnelle, le Journal de rue offre de la visibilité aux organismes estriens. Il milite en faveur de l’éducation populaire et la sensibilisation aux enjeux sociaux dont l’itinérance, la pauvreté et la santé. Il propose également une tribune accessible aux citoyennes et aux citoyens.

Partagez