La journée du chandail rose : ne ratons pas la chance de faire la différence!

25 février 2022 | Par Nancy Mongeau | Communautaire, LGBTQ+, vol. 20, no 1

À l’occasion de la Journée du chandail rose présentée par Desjardins le 23 février, Interligne lance une nouvelle campagne de sensibilisation à l’intimidation touchant les personnes issues des communautés LGBTQ+.« Chez Desjardins, nous avons à cœur le bien-être et la réussite scolaire des jeunes et ceci passe par la possibilité de se sentir accepté sans discrimination dans la rue, à l’école et au travail. Sensibles à l’intimidation que vivent certaines personnes au quotidien, nous encourageons cette journée du chandail rose, afin de leur permettre de s’épanouir dans un environnement sécuritaire », souligne Simon Déry, leader du comité LGBTQ+ Desjardins et directeur général de la caisse du Quartier latin de Montréal. Pour une deuxième année, Interligne a donc développé un visuel de t-shirt afin d'encourager les mesures de soutien envers les jeunes qui sont victimes de cette forme de violence. Par cette initiative, l’organisme souhaite rappeler à la population que si l’intimidation affecte surtout les jeunes, le changement est l’affaire de tout le monde.

Ce nouveau vêtement est actuellement porté par plusieurs personnalités publiques de l’espace médiatique québécois et se répand sur le web à l’aide des mots-cliques #EnsembleContreLintimidation et #Interligne. Il est également en vente dans la boutique en ligne d’Interligne au prix de 20 $ plus les frais d’envoi.

Dans un contexte sanitaire où certaines personnes peuvent faire face à un isolement plus important, il est primordial de poser des actions favorisant le mieux-être et l’épanouissement de la population. « Avec le chandail rose, Interligne veut démontrer que c’est par des petites actions qu’on peut arriver à de grands changements. En affichant votre soutien, vous contribuez directement à l’élaboration d’une société plus inclusive et bienveillante », souligne Pascal Vaillancourt, directeur général d’Interligne.

Des communautés plus à risque
En fait, les études sont nombreuses à confirmer que les jeunes LGBTQ+ sont beaucoup plus à risque de vivre des difficultés de santé mentale pouvant mener jusqu’à des tentatives de suicide. De nombreux organismes travaillant auprès de ces communautés ont par ailleurs remarqué une sérieuse augmentation des demandes d’aide depuis le début de la pandémie. La pression découlant de l’intimidation hétéronormative pèse lourd sur ces jeunes qui traversent déjà une période charnière de leur vie. Avec ce nouveau chandail rose, Interligne souhaite envoyer un message mobilisateur en soutien aux jeunes LGBTQ+ de partout au Québec.

La petite histoire du chandail rose
La journée du chandail rose est née de l’initiative de deux étudiants de la Central Kings Rural High School en Nouvelle-Écosse. En soutien à un élève plus jeune qui avait été la cible de menaces et d’insultes pour avoir porté du rose, les deux étudiants ont rallié une centaine d’autres jeunes, qui ont à leur tour porté du rose. À la suite de cet événement, le dernier mercredi du mois de février est devenu une opportunité à grande échelle pour s’engager contre l’intimidation sous toutes ses formes, notamment par le port du chandail rose.

Pour commander votre chandail, cliquez ici

Pour contacter la ligne d’écoute : 1 888 505-1010

À propos d’Interligne
Interligne est un organisme de première ligne qui, par ses services d’écoute, d’intervention et de sensibilisation, contribue au mieux-être des personnes concernées par la diversité sexuelle et la pluralité des genres.

Partagez