Plusieurs personnes portent leurs couleurs sans le savoir

1 avril 2022 | Par Fondation Émergence | Communautaire, LGBTQ+, vol. 20, no 2

La Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, qui a lieu le 17 mai de chaque année, est une initiative de la Fondation Émergence visant à sensibiliser la population sur les impacts des préjugés et des discriminations envers les communautés LGBTQ+, ainsi qu’à encourager les instances gouvernementales et tous les milieux (scolaires, professionnels, etc.) à agir pour reconnaître les droits des communautés LGBTQ+ et à améliorer leur inclusion dans la société. 

D’ailleurs, pourquoi le 17 mai ? 

Le 17 mai est une date symbolique. En effet, c’est le 17 mai 1990 que l’homosexualité a été retirée officiellement de la liste des maladies mentales de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Initiée au Québec il y a 19 ans, cette journée a pour objectif de sensibiliser la population aux réalités des personnes LGBTQ+, afin d’engager un dialogue public constructif et positif pour contrer les comportements homophobes et transphobes.  

Mais aujourd’hui, comment peuvent se manifester les violences envers les personnes LGBTQ+? Voici quelques thèmes de campagne mis en avant par la Fondation Émergence dans le cadre de la Journée internationale. 

La cyberintimidation 

Lorsque nous parlons des réseaux sociaux, nous ne pouvons passer à côté de la violence beaucoup trop présente dans notre quotidien. 

En effet, la cyberhomophobie et la cybertransphobie font partie des formes de cyberintimidation et de discours haineux les plus répandues en ligne. Les jeunes sont souvent le premier groupe concerné par les violences en ligne. 

Toutefois, la cyberintimidation envers les personnes LGBTQ+ est encore peu répertoriée. 

Selon une étude sous la supervision de la Dre Marie-Claude Geoffroy, professeure à l’Université McGill au Département de psychopédagogie : 

« Les adolescents et adolescentes qui ont été victimes de cyberintimidation sont 2 à 4 fois plus à risque d’avoir des idées suicidaires au cours de l’année qui a suivi les insultes ou les rumeurs dégradantes à leur sujet sur les réseaux sociaux, révèle une étude réalisée sur de jeunes Québécois. » 

Pour illustrer ces propos, en 2020, selon un rapport d’Égale Canada, 52 % des jeunes LGBTQ+ âgés de 11 à 22 ans ont déclaré avoir été la cible de cyberintimidation à plusieurs reprises. 

De plus, 1 jeune LGBTQ+ sur 5 pense que la cyberintimidation est un phénomène normal et inévitable de la vie en ligne. 

« Plusieurs portent leurs couleurs sans le vouloir » 

Les comportements homophobes et transphobes ne se retrouvent pas seulement en ligne ; ils peuvent aussi se manifester d’autres façons. 

En effet, sous le slogan « Plusieurs portent leurs couleurs sans le vouloir », la campagne 2021 dénonçait la hausse des violences physiques et morales contre les personnes LGBTQ+, qui découlent de comportements et d’attitudes homophobes et transphobes. 

Ces dernières années, en Amérique du Nord tout comme à l’échelle internationale, plusieurs organisations de surveillance des droits ont en effet démontré une hausse importante des violences à l’égard de personnes LGBTQ+, menant parfois à des décès. 

Selon des données dévoilées par Statistique Canada, les corps de police ont enregistré 263 crimes haineux ciblant l’orientation sexuelle en 2019, dont plus de la moitié ont été classés violents. 

En 2017, on rapportait une hausse de 86 % des homicides et violences commis contre des personnes LGBTQ+ aux États-Unis. 

48 % des jeunes canadiens et canadiennes qui ont parlé de leur orientation sexuelle à leurs coéquipiers et coéquipières ont déclaré avoir été victimes de comportements homophobes, dont l’intimidation, les agressions physiques et le langage ordurier. 

Outils de sensibilisation et de mobilisation 

Chaque année, la Fondation Émergence met différents outils de sensibilisation à la disposition de la population afin de lui permettre d’engager la discussion sur les différentes violences et d’éduquer les différents milieux à ces réalités (en ligne au : www.may17mai.com).  

De plus, en 2021, la Fondation a sollicité les différentes municipalités du Québec afin qu’elles adoptent une résolution au conseil municipal pour souligner et reconnaître la Journée internationale et hisser le drapeau arc-en-ciel. Plus de 260 municipalités ont participé au mouvement! 

Cette année encore, plusieurs municipalités ont déjà emboîté le pas pour afficher leur soutien. 

Rejoignez-nous et restez à l’affût de la prochaine campagne pour l’édition 2022! may17mai.com/participation   

À propos de la Fondation Émergence 

La Fondation Émergence est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’éduquer, d’informer et de sensibiliser la population aux réalités des personnes qui se reconnaissent dans la diversité sexuelle et la pluralité des identités et des expressions de genre. La Fondation lutte contre l’homophobie et la transphobie à travers différentes actions, notamment avec la mise sur pied de programmes tels que la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, le programme de sensibilisation des milieux aînés Pour que vieillir soit gai, du programme de sensibilisation en milieu de travail ProAllié, et Famille choisie – un programme d’aide aux personnes proches aidantes. 

Soleil Laflèche

Partagez