Fermetures de résidences privées pour aînés

1 décembre 2022 | Par Journal de rue de l'Estrie | Aînés, Communautaire, Page d'or, vol. 20, no 6

Les nombreuses fermetures de résidences privées pour aînés (RPA) sont des enjeux de plus en plus préoccupants. Sur le territoire de l’Estrie, c’est dix fermetures ou reclassifications de RPA ayant eu lieu en 2021, ainsi que sept depuis janvier 2022. Ce sont principalement les petites RPA qui sont affectées, notamment en raison du manque de financement, de la pénurie de main-d’œuvre et de réglementations mal adaptées.

Les impacts négatifs que cela peut créer chez les personnes aînées sont multiples : stress lié au déménagement, ébranlement du réseau social, difficultés financières, perte de services et soins, etc. Pour les personnes de 70 ans et plus qui bénéficient du crédit d’impôt provincial pour le maintien à domicile des aînés, le changement d’une RPA vers un immeuble locatif privé engendre une baisse du crédit d’impôt. Sans compter que dans le contexte actuel de crise du logement, il est complexe de se reloger à un prix convenable.

Les impacts se font également sentir sur le réseau de la santé et des services sociaux qui doit absorber les pertes de services occasionnées par ces fermetures ou reclassifications.

Femme tenant les mains d'une personne aînée
En 2022, c’est plus de 430 personnes aînées qui ont potentiellement perdu accès à des services de repas, d’aide domestique, de soins infirmiers, etc.
Source : Freepik

Si l’un de vos proches ou vous-même êtes touchés par la fermeture de votre milieu de vie, sachez qu’il existe des ressources pour se faire accompagner. Vous pouvez contacter le CAAP – Estrie au 819 823-2047, le CLSC au 819 780-2220 et l’AQDR Sherbrooke et région au 819 829-2981.

Par Ann-Sophie Guertin-Fleurent et Isabelle Guérard, AQDR Sherbrooke et région

Partagez