Une écoute réconfortante

1 février 2021 | Par Nancy Mongeau | Communautaire, vol. 19, no 1

L’écoute active est une alliée précieuse pour notre santé globale. Le simple fait de recevoir un accueil empathique et dénué de tout jugement peut apporter soulagement et réconfort lorsqu’on traverse une période plus difficile.

Depuis plusieurs mois, la pandémie Covid-19 et les mesures sanitaires qui l’accompagnent nous restreignent considérablement dans nos contacts humains. Secours-Amitié Estrie et l’Association des centres d’écoute téléphonique du Québec nous rappellent que les écoutants et écoutantes des centres d’écoute téléphonique contribuent à atténuer la souffrance et l’anxiété reliées au sentiment de solitude, et de reprendre confiance en soi et en l’avenir.

Lorsqu’un trop plein, lié à sa situation personnelle, sociale ou professionnelle, se fait sentir, il est bon de se rappeler que plus de 800 bénévoles sont disponibles et offrent leur présence et leur écoute au bout du fil de l’un des 22 organismes membres de l’Association des centres d’écoute téléphonique du Québec (ACETDQ), répartis sur l’ensemble de la province. Les bénévoles accompagnent les personnes ayant le besoin de se confier. Ces derniers peuvent alors réfléchir tout haut et voir plus clair dans leur situation.

Écoute et gestion de crise : un duo salutaire

Le besoin de vivre des relations significatives est essentiel pour tous, particulièrement en ce temps de pandémie, l’écoute, placée au cœur de la relation, permet à la personne qui appelle, de s’exprimer en toute liberté. De multiples ressources existent sur l’ensemble du territoire pour répondre aux besoins des citoyens et citoyennes.

S’il s’agit d’un état critique nécessitant une réponse urgente et spécialisée, les centres de crise et de prévention suicide (tel que JEVI) sont entièrement habilités et équipés pour intervenir. S’il s’agit d’un besoin de se confier, de briser sa solitude ou de ventiler un trop-plein émotionnel, les centres d’écoute téléphonique comme Secours-Amitié Estrie offrent alors une réponse accessible, réconfortante et adaptée. Les deux se complétant judicieusement dans leurs missions et services.

De l’écoute généraliste vers les ressources spécialisées

Parfois, parler à une oreille attentive est un premier pas dans le « prendre soin de soi ». Si la pertinence d’une intervention spécialisée se fait ressentir, les écoutants et écoutantes bénévoles peuvent aussi référer vers les ressources appropriées. Ainsi, les centres d’écoute téléphonique jouent un rôle important dans la mise en relation et la collaboration avec de multiples acteurs en santé mentale. Alors, si vous remarquez des signes de détresse dans votre entourage particulièrement en ces temps difficiles, faites appel aux services offerts par l’équipe de Secours-Amitié Estrie. Elle offre une formation sur l’écoute active à toutes les personnes qui cherchent des moyens concrets pour améliorer leur capacité d’écoute afin de mieux prendre soin des autres. Car, écouter quelqu’un en le laissant exprimer ses pensées dans un espace de bienveillance, sans jugement, lui offre l’occasion de donner un sens à ce qu’il vit.

Partagez