Lutte à l’Itinérance au centre d’une campagne de visibilité

1 août 2021 | Par Table d’Action Contre l’Appauvrissement de l’Estrie | Communautaire, vol. 19, no 4

Pour le mois de septembre 2021, la Table d’Action Contre l’Appauvrissement de l’Estrie (TACAE) met le projecteur sur la lutte à l’itinérance en Estrie à travers sa campagne Actrices et Acteurs de lutte contre l’exclusion sociale 

camelot Rosaire Morneau
Notre cher camelot Rosaire Morneau ainsi que Jean-Philippe Benjamin, agent à la vie associative de la Table d’Action Contre l’Appauvrissement de l’Estrie, lors du tournage d’une capsule vidéo contre l’itinérance.

Le but derrière cette campagne est de tenir un calendrier annuel où, chaque mois (mis à part l’été), une thématique autour de la pauvreté en Estrie sera présentée. Des partenaires de la Table seront mis à l’honneur autour d’une ou de quelques thématiques précises et ce dans différentes publications. C’est sous différentes formes que seront présentés ces enjeux. Que ce soit des vignettes avec contenu ou données vulgarisées, d’images ou de vidéos, d’articles, de lettres ouvertes, etc., ces publications ont comme but de laisser place à la créativité ! 

Pour le mois de septembre, c’est donc sous la forme de capsules vidéo de quelques minutes que sont mis en vedette une panoplie de groupes et d’initiatives qui luttent contre l’itinérance sous divers angles. Tout au long du mois de septembre, ces capsules sont publiées sur les médias sociaux ainsi que le site web de la TACAE (dans la section campagne). Vous y verrez, bien sûr, le Journal de Rue de l’Estrie ainsi que la Chaudronnée, la Table itinérance Sherbrooke (T.I.S.) et bien d’autres encore !  

Dans ces vidéos, il vous est présenté l’historique des mouvements et initiatives pour lutter contre l’itinérance au Québec et en Estrie. Un accent sera mis sur la Table Itinérance de Sherbrooke, où se rassemblent plus d’une vingtaine d’acteurs et d’actrices du milieu communautaire et institutionnel. Non seulement les organismes parleront de leur travail et de leur historique, mais aussi de leurs projets futurs et des difficultés rencontrées sous divers pans, entre autres pour continuer de garder les services existants fonctionnels.  

Pour clore le mois, comme les élections auront lieu le 7 novembre prochain, une lettre sera envoyée aux candidats aux élections municipales pour donner des pistes de solution pour combattre l’itinérance au palier municipal.  

La campagne a précédemment abordé en avril l’aide sociale, la vie maritale sous celle-ci et les préjugés que vivent les personnes qui en sont bénéficiaires. Les partenaires pour ce mois ont été l’Action Plus Sherbrooke et Brome-Missisquoi. En mai, il fut question du salaire minimum et du travail invisible avec Illusion Emploi et ConcertAction femme Estrie (CAFE). Vous pouvez retrouver ces campagnes sur le site web de la TACAE  dans la section Sensibilisation : Campagne ou sur la page Facebook de la Table. 

Partagez
[TheChamp-Sharing]