Payer un camelot sans argent comptant? C’est maintenant possible!

4 décembre 2021 | Par Nancy Mongeau | Camelots, Vol. 19 No. 6, Éditorial

L’équipe du Journal de rue cherchait un moyen pour répondre à la demande de la clientèle n’utilisant presque plus l’argent comptant pour faire ses courses. « Désolé cher camelot, je n’ai que des cartes pour payer… »  La pandémie a exacerbé cette tendance que l’on voyait déjà depuis quelques années. Le défi ? Trouver une solution de paiement à peu de frais utilisable dans la rue par les camelots. 

Oubliez les terminaux bancaires trop dispendieux ou les modes de paiement dont on ne peut garantir la sécurité. Il fallait penser simple, pratique et sécuritaire pour le camelot ainsi que pour le client. Nous avons donc fait appel aux conseils de nos amis du magazine l’Itinéraire de Montréal qui testait une méthode fort intéressante : le don par texto. 

Comment ça fonctionne? 

Le client n’a pas besoin de donner ses informations personnelles ou bancaire, il n’a besoin que d’un téléphone cellulaire pour se procurer son journal et encourager le camelot. La marche à suivre est simple : vous textez le mot « Journal », suivi du numéro du vendeur au #80100. Votre camelot vous présentera sur sa carte de travail le message précis à texter pour l’encourager. Vous recevrez immédiatement un message de remerciement contenant un code rabais d’une valeur de 5$ vous donnant accès à un mois d’abonnement au Journal de rue numérique, disponible en ligne au JdrEstrie.ca 

Géré par la réputée Fondation des dons sans fil du Canada, le service est directement lié aux fournisseurs de téléphonie. C’est donc à  votre prochaine facture de téléphone mobile que sera chargé le 5 $, dont la moitié sera remise au camelot par l’équipe du Journal de rue. 

Sans contact, cette solution est appropriée à la situation actuelle, puisqu’elle assure la distanciation recommandée. 

 

Virage numérique 

Parce que le contact humain demeure au centre de nos activités d’insertion sociale, il a été important pour nous de permettre la vente des abonnements en ligne par nos camelots, directement dans la rue. À qui parlera le camelot pour briser sa solitude si la vente se faisait exclusivement en ligne? Nous ne prévoyons pas cesser d’imprimer le journal papier pour cette raison, et même s’il devenait entièrement numérique, le contact humain que vivent les camelots par la distribution de ce journal demeure une priorité. 

Textez votre don au journal de rue