PCU : des conséquences désastreuses pour des personnes aînées

1 avril 2022 | Par AQDR Sherbrooke | Aînés, Communautaire, Page d'or, vol. 20, no 2

Plusieurs personnes aînées ont demandé à recevoir la Prestation canadienne d’urgence (PCU) pendant la pandémie afin de compenser les coupures de revenu que certaines d’entre elles avaient subi avec la perte d’un travail à temps partiel. Malheureusement, en contrepartie, 183 000 personnes à travers le Canada ont vu leur supplément de revenu garanti (SRG) coupé en partie ou en totalité à partir de juillet 2021. Parmi elles, 15 % ont plus de 75 ans et certaines n’avaient que 642 $ par mois (montant de la pension de la sécurité de la vieillesse) pour se loger et se nourrir.  

Précisons que beaucoup de personnes aînées étaient éligibles à la PCU et ce, peu importe le nombre d’heures travaillées par semaine. Le montant alloué pour les personnes qui avaient perdu leur emploi était le même. Les gens se faisaient dire de ne pas s’inquiéter, que les problèmes seraient réglés plus tard.  Les contrecoups de cette situation sont terribles pour les personnes aînées : évictions, difficulté à payer leurs médicaments, anxiété et isolement, pour ne citer que ceux-là. La détresse psychologique, l’isolement, la peur de ne pas pouvoir payer ses comptes et de se retrouver en situation d’itinérance due à une situation financière précaire sont des symptômes qui traduisent l’impuissance avec laquelle les personnes aînées subissent cette situation.

C’est pourquoi plusieurs organismes en défense des droits, dont l’AQDR Sherbrooke et région, se sont regroupés et mobilisés afin de dénoncer la situation et demander au gouvernement de rectifier le tir le plus rapidement possible pour venir en aide aux personnes concernées. Ce dernier a récemment annoncé qu’une aide leur serait accordée et qu’un versement aurait lieu au mois d’avril 2022. Même si ce coup de pouce est accueilli favorablement, les délais pour en bénéficier sont longs et les enjeux, bien présents.L’AQDR Sherbrooke et région vous invite à communiquer avec elle à info@aqdrsherbrooke.org ou à contacter votre député (ou députée) pour obtenir davantage d’information sur les recours possibles si vous ou l’un de vos proches êtes dans cette situation.

Isabelle Guérard

Partagez