Inauguration de sentiers pédestres rustiques au parc du Mont-Bellevue

8 septembre 2022 | Par Journal de rue de l'Estrie | Environnement, Sports, vol. 20, no 4

Deux nouveaux sentiers pédestres à faible impact écologique sont maintenant ouverts aux adeptes de randonnée au parc du Mont- Bellevue. Les Petites Pattes, une boucle d’initiation de 650 m et La Boucle du sommet, un sentier de niveau difficile de 2,5 km, sont dorénavant accessibles depuis l'entrée de la rue Dunant. L’aménagement d’un autre sentier pédestre rustique adjacent à celui des Petites Pattes est également planifié.

De plus, une deuxième phase de travaux permettra l’aménagement de deux sentiers de vélo de montagne qui totaliseront 4 km, dont l’un traversant le mont J.-S. Bourque qui reliera l’entrée Dunant et un site alternatif situé sur les terrains de l’Université de Sherbrooke. Une troisième boucle de sentier pédestre rustique est également planifiée.

L’aménagement et l’entretien des sentiers rustiques reposent sur trois principes fondamentaux, soit la sécurité des usagers et usagères; le maintien de l’équilibre écologique ainsi que la qualité de l’expérience, en respect des objectifs gouvernementaux en matière de conservation dans les réserves naturelles. Des sentiers illicites et certains anciens sentiers ont fait l’objet de travaux de renaturalisation afin de rétablir l’équilibre écologique du milieu.

Deux nouveaux sentiers pédestres sont maintenant ouverts aux adeptes de randonnée.

Fruit de nombreux partenariats
Le projet a bénéficié du soutien financier de la Ville de Sherbrooke, de la Fondation de la faune du Québec et de son partenaire financier Hydro-Québec, via le Programme Hydro-Québec pour la mise en valeur des milieux naturels, ainsi que des deux partenaires bâtisseurs de la Réserve naturelle universitaire associés à l’Université de Sherbrooke, soit First Immobilier et Cogeco Média.

Le tracé des sentiers a été validé par la Table de travail de l’Alliance, soit une table de concertation composée d’experts en sentiers pédestres et de vélo, de clubs utilisateurs, d’usagers, d’usagères et d’associations. Le projet a été réalisé en misant sur la sécurité, le maintien de l’équilibre écologique et le respect des objectifs gouvernementaux en matière de conservation dans les réserves naturelles.

 

Une reconnaissance à titre de réserve naturelle
En juin 2019, la Ville et l’Université de Sherbrooke ont déposé une demande de reconnaissance à titre de réserve naturelle auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. L’objectif de protéger à long terme ce parc comprend autant le maintien, voire l’amélioration des caractéristiques naturelles de ce lieu que sa mise en valeur auprès des usagers et usagères (accessibilité et qualité de l’expérience).

Selon Paul Gingues, conseiller municipal du district de l’Université et président de l’arrondissement des Nations de la Ville de Sherbrooke, « les aménagements inaugurés démontrent une volonté commune d’être proactifs tout en tenant compte de nos valeurs, celles qui permettront aux générations futures de bénéficier de nos bonnes actions. »

Partagez