Travailler dans un milieu de soin

4 octobre 2022 | Par Concertation estrienne contre la maltraitance des personnes aînées de l’Estrie | Aînés, Communautaire, Page d'or, vol. 20, no 5

Les dernières années ont démontré la fragilité du système de santé et l’importance de prendre soin de ceux qui le composent. Comment donner la parole aux résidents des CHSLD, de leurs familles et du personnel, mieux les considérer, écouter leurs demandes et trouver des solutions avec eux? On réfère ici à la notion de bientraitance. Cela signifie bien plus que l’absence de maltraitance, tout comme la santé ne consiste pas seulement en une absence de maladie.

La bientraitance pour tous
Dans une RPA ou un CHSLD, les pratiques de bientraitance méritent d’être reconnues et les personnes qui y demeurent et y travaillent sont les mieux placées pour les identifier et les mettre en valeur. Les gestionnaires doivent entendre et appliquer de nouvelles solutions pour rendre le milieu de soin plus attrayant pour les employés malgré les contraintes organisationnelles.

guide bientraitance
Éthier, S., Gagnon, É., Couture, M., Aubry, F., Andrianova, A. et Smele, S. (2021). Démarche de mise en valeur des pratiques de bientraitance « ordinaire » en CHSLD, RI et RPA au Québec. Guide pratique pour appliquer la démarche. Fonds de recherche Société et culture. Crédits : www.creges.ca

En ce sens, un Guide pratique propose de faire une réflexion collective réunissant un minimum de 12 personnes parmi ces 5 groupes : résidents aînés ou des membres de leur famille; personnel médical, administratif, de cuisine ou d’entretien; préposés aux bénéficiaires; intervenants (loisirs, nutrition, etc.); gestionnaires. Tous seraient conviés à participer à une rencontre d’environ deux heures pour échanger et discuter de la bientraitance, à travers trois questions dans une vision commune. Qu’est-ce que la bientraitance en CHSLD, RI ou RPA? Quelles sont les pratiques de bientraitance que vous voyez dans votre milieu? Comment mettre en valeur les pratiques de bientraitance?

Au terme de cette consultation, un comité composé d’un ou deux représentants des cinq catégories de personnes doit assurer la réalisation de la meilleure des idées choisies. Voici des exemples de stratégies pour valoriser une pratique bientraitante : production d’une affiche avec son lancement; production d’un dépliant avec son lancement; rédaction d’un article de journal.

Cette démarche participative contribue à créer un climat de travail favorable à la poursuite des pratiques bientraitantes déjà présentes. Son effet mobilisateur peut assurément améliorer la qualité de vie des résidents à condition que les dirigeants portent les résultats de cette riche expérience de consultation.

Marie-Eve Nadeau, travailleuse sociale, au nom de la Concertation estrienne contre la maltraitance des personnes aînées

Partagez