Le Comptoir familial se déploie

1 décembre 2022 | Par Pierrette Denault | Communautaire, vol. 20, no 6

Le 22 novembre dernier, une seconde installation du Comptoir familial ouvrait ses portes au Carrefour Dunant. Pour le plus grand bonheur de sa clientèle, ce deuxième espace répondra à des besoins pressants. « Je vais sur Bowen et je prends l'autobus. Ce sera plus facile pour le monde qui ne reste pas loin de Dunant comme ma fille », avance Jessi. En 2020, à la suite d’une réflexion stratégique, l’équipe se rend à l’évidence : l’achalandage est en forte augmentation et les locaux de la rue Bowen craquent de partout. « Pour des raisons hors de notre contrôle, il est impossible de s’agrandir, confesse Guylaine Ruest, directrice de l’organisme depuis quatre ans. La solution se trouve du côté de l’ouverture d’un second local. »

Un deuxième magasin du Comptoir familial de Sherbrooke ouvre ses portes.
Le nouveau local du Comptoir familial de Sherbrooke est situé au 1555 rue Dunant, Sherbrooke. Ouvert du mardi au jeudi de 13h à 17h et le vendredi de 13h à 19h.

Pourquoi dans l’ouest
L’étude de marché commandée par le Comptoir révèle que la clientèle résidant dans l’ouest de la ville est jeune, moins bien nantie et composée de familles ayant de jeunes enfants. En effet, environ 60 % de la clientèle du Comptoir de la rue Bowen sont des personnes immigrantes. Un local du Carrefour Dunant est retenu. L’espace, qui avait bien besoin d’amour, a été rafraîchi, décoré avec soin et, dans un souci économique et écologique, garni de comptoirs, supports, comptoir caisses, tablettes, ordinateurs tous usagés. Seul le plancher commercial est tout neuf. « Un formidable cadeau de l’American Biltrite qui a offert gracieusement le recouvrement de 5 000 pieds carrés, » précise fièrement madame Ruest. L’emplacement sur Dunant offre aussi une grande disponibilité de stationnement et un espace pour les dépôts de dons de marchandises.

Un bref survol
Le Comptoir familial fait une différence dans la vie de nombreux citoyens et citoyennes. Il a pignon sur rue depuis maintenant soixante-trois ans! L’organisme, dirigé par Guylaine Ruest, une personne dont le poste épouse tout à fait ses valeurs personnelles, comprend quatre autres employées et plus de 110 bénévoles (90 % sont des femmes, on remarque plusieurs couples dans la cohorte et certaines personnes cumulent trente ans de bénévolat auprès de l’organisme). Des hommes et des femmes de toutes conditions se croisent dans les rayons du magasin : on peut être désargenté, avoir un revenu modeste, être confortable financièrement. En achetant des vêtements et objets usagés, on leur donne une seconde vie, on prend soin de son environnement et, en prime, on redonne au suivant. En effet, chaque année, une partie des profits générés par la vente sont distribués dans la collectivité – les camelots du Journal de rue peuvent en témoigner! Désormais, on pourra faire ses achats à deux endroits.

Bref, en ouvrant un second local dans l’ouest de Sherbrooke, le Comptoir familial garde sa mission intacte et répond plus adéquatement aux besoins d’une clientèle qui, gageons-le, saura apprécier ce service de proximité.

Partagez