« Continuons de rêver! » – Parole de sages avec Martine Ongenae

23 décembre 2022 | Par Journal de rue de l'Estrie | Aînés, Communautaire, MRC des Sources, vol. 20, no 6

Les aînés sont à l’honneur dans la série vidéo et balado Parole de sages! Dans cette chronique, nous dévoilerons un aperçu du témoignage des vedettes de ce projet de Culture aux aînés. Ces épisodes vidéo et balados originaux, disponibles en français et en anglais, présentent des personnes de la région qui s’expriment sur de multiples sujets : leur rapport à la culture, les habitudes qui leur font du bien, leurs conseils pour profiter de la vie et bien d’autres thèmes! Aujourd’hui, rencontrez Martine Ongenae, l’une des vedettes de l’épisode “La joie du partage”, réalisé en collaboration avec le Centre d’action bénévole des Sources.

Martine Ongenae
« Il ne faut jamais cesser de rêver. » - Martine Ongenae

« Quand j’avais huit ans et que je voyais un film western avec des caravanes qui partaient à la conquête de l’Ouest, moi je rêvais d’être dans une caravane et de partir à la conquête des grands espaces », confie Martine Ongenae. À l’âge de 40 ans, cette femme énergique d’origine belge a choisi de faire ses valises pour tout recommencer au Québec. Était-ce effrayant de changer de trajectoire ainsi? Oui… mais quand on a le goût de l’aventure, et un but à atteindre, l’appel est irrépressible, assez pour oublier les défis! « Au fond, je pense que j’ai une âme d’immigrante depuis que je suis toute petite. À l’adolescence, je me suis rendu compte qu’en Amérique du Nord on parlait anglais et qu’il y avait une place où on parlait français. Donc, le Québec est devenu mon rêve ultime. Aller vivre au Québec. À 40 ans, j’ai eu mon papier d’immigrante et je suis partie : un aller simple pour le Québec. »

Martine raconte l’histoire de son immigration avec une énergie hors du commun, à l’image de la détermination dont elle a fait preuve pour parvenir à cet objectif. Quand on suit ses rêves et son intuition, avec la conviction qu’il s’agit de la voie à suivre, y a-t-il quoi que ce soit qui puisse freiner notre élan? Quelle que soit la réponse, comme le dit Martine, il ne faut jamais cesser de rêver. « On ne réalise pas tous nos rêves, mais il faut continuer de rêver : c’est ça qui nous fait vivre! Il faut oublier les erreurs du passé, vraiment, et il faut continuer à rêver. »

Rendez-vous sur paroledesages.ca pour écouter le témoignage de Martine!

Source : Culture aux aînés

Partagez