Catégories :
vol. 19, no 2

Éliso, la Nature dans la peau

1 avril 2021 | Par Jerry Espada | vol. 19, no 2

Le printemps est enfin arrivé! Contrairement à nous, humains, qui avons besoin de technologies et de calendriers pour appréhender les saisons, les animaux, eux, sont directement connectés à la Nature.

Ils savent très bien quand c’est le temps de sortir de leur hibernation (état d’hypothermie régulée, comme les marmottes, les hérissons et les souris), de leur hivernation (baisse des fréquences cardiaques sans hypothermie, comme l’ours et le raton laveur facilement réveillés), ou encore revenir de leur migration. Mieux les connaître, pour ainsi mieux les comprendre, nous aide à repenser notre rapport à la Nature, à soi et à notre vie en société. Peut-être bien que nous en avons besoin!

Myriame Tanguay et Jean-François Desroches sont deux estriens passionnés de Nature. Ils en ont fait leur profession, notamment en cofondant Éliso, un service-conseil en faune et en flore. Sur le site Internet d’Éliso, vous trouverez l’Encyclopdia Naturae, une superbe collection de photos, vidéos, audios et informations sur plusieurs bibittes, fleurs et plantes du Québec.

Au total, 16 espèces animales, terrestres ou marines, sont répertoriées, des poissons d’eau douce et marins, aux insectes, en passant par les petits mammifères, les lézards, les araignées, les crustacés… et mêmes les animaux étranges! Les végétaux sont aussi bien représentés. Des arbres et arbustes aux plantes aquatiques en passant par les plantes urticantes (important de les reconnaître celles-là!), les plantes des champs et forestières jusqu’aux orchidées. Chaque catégorie est divisée en six ou sept sous-catégories.

En vous offrant une petite promenade numérique dans cette encyclopédie, vous pourrez, entre autres, mieux comprendre les anoures…

Sachez identifier les anoures du Québec

Les anoures sont des amphibiens dépourvus de queues à l’âge adulte. Parmi eux, les crapauds, reinettes, grenouilles et autres xénopes lisses. Lors de votre promenade numérique, vous apprendrez à différencier la reinette faux-grillon boréale de la grenouille des marais.

La reinette faux-grillon boréale a un corps en forme de poire, sillonné de rayures sombres, au nombre de trois sur le dos. Elle a de petites ventouses aux doigts et aux orteils et grimpe peu comparativement aux autres rainettes. Elle se reproduit tôt au printemps et on la repère au chant caractéristique du mâle, un court crescendo saccadé répété inlassablement, comme un grillon!

La grenouille des marais, elle, se reconnait à ses taches foncées de forme rectangulaire. Elle arbore une couleur cuivrée et l’intérieur de ses cuisses est jaune. On la trouve souvent dans les montagnes (bizarre, hein?). On compare son chant à un ronflement qui ressemble à une moto vous doublant sur l’autoroute à toute vitesse.

Allez voir et écouter Éliso, vous deviendrez un pro des anoures!

Eliso + rainette versicolore
Une rainette versicolore. Photo par Jean-François Desroches
Partagez