Commentaires de notre lectorat

1 avril 2022 | Par Journal de rue de l'Estrie | Voix libre, vol. 20, no 2

Retrouver le Journal de rue

Avec les beaux jours qui reviennent, avec les occasions de socialiser qui se font plus nombreuses, il est bon de retrouver le Journal de rue de l’Estrie et ses camelots. Au sortir du cinéma ou de l’épicerie, prendre un moment pour se procurer un exemplaire de ce journal constitue une belle occasion déchanger avec l’un de ses artisans.  

J’ai eu le plaisir de faire la connaissance de Ghislain, fier d’avoir écrit dans le numéro qu’il proposait aux passants. Et cette fierté est bien légitime, ce journal est un lieu de réalisation et de socialisation pour celles et ceux qui le font et, il faut le souligner, l’un des rares lieux où s’informer des activités et des projets animant la vie communautaire de notre région. Chapeau à l’équipe ! 

Bruno Lemieux

Bravo pour votre journal ! Je porte beaucoup d’intérêt à la lecture du Journal de rue de l’Estrie. J’y retrouve des sujets variés, actuels, très intéressants qui me font réfléchir ou me divertissent. J’apprécie que les articles soient rédigés par des personnes impliquées dans mon milieu. J’aime la fraîcheur qui se dégage de votre journal. Je sens toute la vie d’une équipe dévouée et compétente en arrière-plan. Je veux remercier les bénévoles, les camelots pour leur générosité. Le Journal en format électronique permet de rejoindre davantage de lecteurs et de lectrices qui sauront également en apprécier la qualité professionnelle. Merci à l’équipe de production. Fière de soutenir votre Journal de rue et sa mission. 

France Cadorette 

Cette fois encore, j’ai passé un bon moment avec des propositions de livres, de films, d’expositions à ne pas manquer. J’ai découvert des entreprises innovantes de chez nous. J’ai appris un nouveau mot, traumavertissement. Wow !  Madame Mongeau, dans son éditorial, nous rappelait la mission du Journal. Moi, j’aimerais insister sur la qualité et la variété des articles.  Tous les lecteurs trouvent leur compte dans le Journal de rue, car il s’adresse au cœur et à l’esprit. 

Bon 20e anniversaire ! 

Ginette Grenier  

 

 

 

Partagez